Impulsions

Discussions sur les soins de santé et la technologie

Tous les articles

Pour améliorer les soins de santé, la communication entre les prestataires de soins est essentielle

Foto_Blog_631.pngLa communication entre les prestataires de soins de santé est un sujet souvent débattu. Néanmoins, son importance nous touche parfois de près. Par exemple, quand un vacancier a des problèmes de santé. Afin de pouvoir fournir les meilleurs soins dans un autre hôpital, il est essentiel d’avoir rapidement accès aux données médicales d’un tel patient. Le recours intelligent à l’informatique est très utile à cet égard puisque celle-ci permet de mettre en contact toutes les parties médicales concernées. Le cas d’Isabelle que je décris ici, en explique le fonctionnement.

 

Isabelle

Je vous présente Isabelle. À 73 ans, c’est une femme active malgré ses problèmes cardiaques. Elle est en contact régulier avec son médecin traitant et son cardiologue dans son hôpital. Elle reçoit également l’aide de son équipe de soins personnelle, dont fait partie sa fille Maria. Mais un problème survient alors qu’elle est en vacances en Suisse : Isabelle doit être admise d’urgence à l’hôpital. Les médecins qui s’occupent d’elle en Suisse demandent ses données dans le dossier médical électronique (DME) : le voyage commence.

 

1. Infrastructure intégrée

Pendant leur première consultation, le cardiologue d’Isabelle a établi un dossier pour elle. À cet effet, il a collecté des informations sur ses maladies, ses symptômes et ses antécédents médicaux. Lors de leurs rendez-vous de suivi, il a encore complété le dossier avec de nouvelles informations comme les médicaments pris par Isabelle et leurs effets sur sa santé. Afin de pouvoir fournir à Isabelle les meilleurs soins partout dans le monde, le médecin partage son dossier et toutes les nouvelles mises à jour avec un réseau international. Cette infrastructure intégrée constitue l’épine dorsale de tous les soins de santé personnalisés. Les informations concernant les traitements antérieurs et les particularités d’Isabelle y sont reprises.

 

2. Tableaux de bord dynamiques

En vue d’une bonne communication entre prestataires de soins, un contact en temps réel est essentiel. Ainsi, les médecins de l’hôpital suisse sont directement informés de la situation d’Isabelle et peuvent adapter leur traitement en fonction de celle-ci. Mais son médecin traitant en France sait également qu’elle a été hospitalisée à l’étranger grâce à l’échange de données. Via des tableaux de bord dynamiques, les informations importantes relatives aux patients sont directement signalées par un drapeau : ainsi, chaque prestataire de soins sait que son patient nécessite une attention particulière. C’est ce qu’il s’est passé dans le cas d’Isabelle. Pendant son hospitalisation en Suisse, les informations relatives à sa santé ont déjà été ajoutées à son tableau de bord dynamique. Son spécialiste en France savait donc déjà durant le séjour d’Isabelle à l’hôpital qu’il devrait à court terme planifier un rendez-vous avec elle.

 

3. Monitoring automatisé

Grâce au tableau de bord dynamique, le médecin traitant d’Isabelle est donc rapidement informé. Mais grâce une analyse de données intelligente, des actions de suivi peuvent aussi être amorcées. En effet, bien qu’Isabelle ait pu quitter rapidement l’hôpital suisse, le médecin des soins intensifs a dû modifier son état de santé dans le système. Désormais, Isabelle n’est plus une patiente qui nécessite un contrôle tous les six mois ; elle devra à l’avenir faire surveiller plus souvent les risques pour sa santé. Ce changement de statut est appliqué à son dossier médical. D’éventuels rendez-vous de contrôle peuvent ainsi être programmés, avant même qu’Isabelle ne soit rentrée chez elle.

 

Au chevet du patient

Pour un prestataire de soins, et a fortiori pour le patient, il est capital de s’attaquer en premier lieu aux problèmes de santé les plus urgents. Grâce à un bilan médical transmis aux prestataires de soins suisses, ces derniers ont directement constaté les symptômes qui constituaient les plus gros risques pour Isabelle. Ils ont ainsi pu établir des priorités et se mettre directement au travail. Les soins apportés à l’étranger ont dès lors été réalisés rapidement et de façon ciblée. Étant donné que les symptômes et les risques pour la santé varient d’un patient à l’autre, un tel traitement adéquat n’est possible que si toutes les informations sont entièrement et rapidement connues. L’infrastructure de soins le permet et surmonte les problèmes liés au temps, à la distance et à la disponibilité de médecins traitants dans le pays d’origine.

 

Activation du patient

Les aidants proches et les membres de la famille ont souvent des difficultés pour offrir les soins adéquats. En effet, ce ne sont pas des professionnels et ils ne parviennent pas toujours à évaluer la manière d’apporter l’aide idéale. Grâce à l’échange automatique de données de soins, ces problèmes n’ont pas cours pour les personnes qui s’occupent d’Isabelle. Arrivée chez elle, Isabelle est accueillie par Maria, sa fille qui est aussi son aidant proche. Cette dernière avait demandé des renseignements en ligne sur l’état de santé de sa mère. Elle savait ainsi que les jours d’Isabelle n’étaient pas en danger, mais qu’elle avait besoin de repos. Au lieu de se faire du souci, elle a fait les courses et préparera le repas du soir dans les semaines à venir.

 

Bonne communication entre prestataires de soins

Pour Isabelle, l’échange automatique de données médicales a permis que son traitement se déroule plus rapidement et efficacement. Grâce à son dossier médical partagé, elle a bénéficié de soins urgents à l’étranger lorsqu’elle en a eu besoin. La communication efficace et complète entre les différents prestataires de soins a donné lieu à un traitement personnalisé et une bonne transmission au médecin aux Pays-Bas. Tout ce processus s’est déroulé sans le moindre appel téléphonique. Les spécialistes n’ont eu qu’à consulter le dossier médical d’Isabelle pour savoir ce qu’ils devaient faire. Idem pour le médecin traitant aux Pays-Bas et pour sa fille Maria. Ainsi, l’utilisation intelligente de l’informatique contribue à des soins plus ciblés et de meilleure qualité. Ce qui en fin de compte est mieux pour le prestataire de soins, l’aidant proche et le patient.

 

Accès aux données des patients et  nouveaux médicaments

THÈMES: DME, Interopérabilité, e-Santé

David Majster
David Majster
David Majster a été directeur marketing chez InterSystems Benelux entre 2003 et 2018. Il a combiné son enthousiasme pour les technologies TI avec une approche pragmatique. David est connu pour son bon sens de l'humour et son ingéniosité. Après plus de 40 ans d'expérience au sein d'entreprises informatiques internationales en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France, il profite aujourd'hui d'une retraite bien méritée.

 


Laissez un commentaire

Vous aimerez peut-être:

Gartner Magic Quadrant 2018 : InterSystems reconnu comme Challenger dans la catégorie « Operational Database Management Systems  »

Cambridge, Mass – 26 octobre 2018 – InterSystems, l’un des leaders mondiaux des technologies de l'informa...
Adeline Icard 29/10/2018

[Communiqué de presse] InterSystems accompagne l’Hôpital Américain de Paris

Paris, le 13 juillet 2018 –InterSystems France, leader mondial en matière de logiciels pour un circuit de...
Adeline Icard 08/10/2018