Impulsions

Discussions sur les soins de santé et la technologie

Tous les articles

L’interopérabilité : l’élément central de la plate-forme IT

Joe deSantis - InterSytems« Afin qu’un système d’informations médicales puisse véritablement offrir de la valeur ajoutée, l’interopérabilité doit en être LA pièce maîtresse », indique Joe DeSantis. Dans le cadre de la conférence HIMSS15 de Chicago qui a réuni un large public, il a expliqué lors d'une interview des plus intéressantes l’importance de l’interopérabilité.

 

Début 2015, vous avez déclaré sur The Health Care Blog : « Léchange de données est mort. Longue vie à léchange de données. »  Quentendiez-vous exactement par là ?

En 2014, l’on se plaignait que dans le secteur des soins de santé, le véritable échange de données faisait encore trop souvent défaut. Mais la nécessité de pouvoir échanger des données issues de dossiers médicaux ne disparaît pas pour autant ! Bien au contraire, elle n’en est que plus grande. Et les cas où le partage d’informations offre de vrais résultats sont de plus en plus nombreux, entraînant par la même des changements au niveau des soins de santé.

 

L'interopérabilité lacunaire des systèmes dinformation de soins de santé est un sujet qui a fait couler beaucoup dencre lannée passée. Partagez-vous ce constat ?

Absolument pas. Il s’agit ici de la définition du problème : lorsque l'on escompte que l’interopérabilité soit une fonctionnalité du logiciel de dossiers médicaux électroniques, il y aura alors en effet toujours quelqu’un pour se plaindre que cela ne marche pas aussi bien d’un logiciel DME à l’autre. Mais si vous considérez une plate-forme d’interopérabilité comme le centre de votre infrastructure IT, le résultat est tout autre : les fournisseurs de DME ne devront alors plus s’inquiéter de la capacité à communiquer avec les autres fournisseurs de logiciels DME. Ils peuvent alors se « connecter » à une base qui fournit des données actualisées, compréhensibles et fiables aux prestataires de soins, patients, tableaux de bord et autres systèmes d’information.

 

Pouvez-vous citer un exemple du rôle central d'une plate-forme d'interopérabilité ?

Plate.forme d'interoprérabilitéDernièrement, nous avons mené une recherche avec différents prestataires de soins. Il s'agissait d’examiner leur capacité à se maintenir dans un secteur où la collaboration est de plus en plus essentielle. L'une des plus intéressantes conclusions était que les organisations qui dépendent d'un logiciel DME où l'interopérabilité n'est qu'une fonctionnalité doivent intégrer une sorte de stratégie « rip-and-replace » dans leur politique IT. Cela implique qu'elles doivent « obliger  » tous les prestataires de service à utiliser ce type de logiciel DME. Cela coûte de l'argent, du temps, et limite les associations qu'ils entendent former.

À l'inverse des organisations qui travaillent avec une plate-forme d'information de soins de santé ; ces organisations sont capables de former de bonnes associations avec tous les participants, sans qu'elles ne doivent se soucier de la manière dont elles peuvent partager l'information. 

La question fondamentale est la suivante : comment donnez-vous un accès au patient - pour soutenir son implication - d'un endroit donné à toutes ses informations sauvegardées à plusieurs endroits ? Au cours des années précédentes, nous avons pu observer une belle évolution au niveau de ce « patient engagement » :

Patient Engagement avec DMELa première génération de « patient engagement » provenait principalement de l'information fournie lors de la visite chez le médecin. Pour le patient, il est toutefois difficile de traiter correctement et de retenir toutes les informations qu'il a reçues au cours de sa visite. Et les brochures et explications sur papier sont vite dépassées ou se perdent sous une pile de papiers.

Les portails de patients liés aux dossiers médicaux électroniques individuels ont ensuite vu le jour (pour cette raison entre autres). Les DME sont une belle étape dans la bonne direction, mais il n'est pas encore possible de consulter toutes les informations relatives à tous les prestataires de soin concernés.

La toute dernière génération d'IT qui supporte réellement le patient se compose d'une plate-forme d'interopérabilité qui n'est pas liée aux dossiers de patients individuels. Elle réunit toutes les données du patient issues de plusieurs sources et automatise les manipulations sur la base de celles-ci. La qualité des soins prodigués s'en retrouve véritablement améliorée. En outre, le patient ne doit plus se connecter qu'à un seul portail.

 

Selon vous, à part l'interopérabilité, quelle est la plus importante évolution dans le secteur des soins de santé ?

Cela va de soi : la fin des projets IT monolithiques, quinquennaux, coûtant 60 millions de dollars. Les organisations veulent des systèmes IT qui ne cessent d'apporter toujours plus de valeur ajoutée, grâce auxquels l'on peut faire face aux circonstances changeantes du secteur et concilier les intérêts médicaux, professionnels et techniques tout au long du projet.

HealthSare et Visoin-To-ValueC'est ce que nous appelons le modèle « vision-to-value », qui remplace les projets compartimentés de grande envergure qui ne sont rentables qu'après des années. Au sein de ce modèle, l'interopérabilité et les données médicales récoltées offrent immédiatement de la valeur ajoutée. Une plate-forme IT qui repose sur ces éléments fournit aux prestataires de soins et au patient toutes les informations pertinentes et actualisées, et est en mesure d'évoluer avec l'organisation.

Les développeurs de la plate-forme HealthShare  d'InterSystems ont déjà intégré ce modèle de « vision-to-value » dans leur plate-forme d'information de soins de santé. Et des clients tels que North SHore-LIJ l'utilisent déjà activement et en récoltent les fruits.

 

Vous voulez en savoir plus ?

Vous voulez en savoir plus à ce sujet ? Téléchargez gratuitement le rapport ci-dessous :

Intéropérabilité Stratégique HIMSS Report

 

Crédits Photos: Computers, Arts, Platform, Up-to-date

 

THÈMES: Interopérabilité, DME

David Majster
David Majster
David Majster a été directeur marketing chez InterSystems Benelux entre 2003 et 2018. Il a combiné son enthousiasme pour les technologies TI avec une approche pragmatique. David est connu pour son bon sens de l'humour et son ingéniosité. Après plus de 40 ans d'expérience au sein d'entreprises informatiques internationales en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France, il profite aujourd'hui d'une retraite bien méritée.

 


Laissez un commentaire

Vous aimerez peut-être:

Gartner Magic Quadrant 2018 : InterSystems reconnu comme Challenger dans la catégorie « Operational Database Management Systems  »

Cambridge, Mass – 26 octobre 2018 – InterSystems, l’un des leaders mondiaux des technologies de l'informa...
Adeline Icard 29/10/2018

[Communiqué de presse] InterSystems accompagne l’Hôpital Américain de Paris

Paris, le 13 juillet 2018 –InterSystems France, leader mondial en matière de logiciels pour un circuit de...
Adeline Icard 08/10/2018