Blog

Comment mettre de l’ordre dans l’échange de données médicales

Auteur David Majster , 09/05/17 08:00

Mettre de l'ordre dans l'échange de données médicalesL’échange de données au sein de votre organisme de soins est probablement un sujet complexe. Les données relatives aux patients, aux praticiens, aux professionnels de la santé, aux chercheurs et aux autorités... tout y est regroupé. Et tout comme les soins de santé, l’échange des données au sein de votre institution est en perpétuel mouvement. Cela signifie que vous n’en aurez jamais fini d’améliorer l’infrastructure IT de et vers votre organisation. Comment suivre le rythme effréné des changements qu’elle subit ? Et comment tirer le maximum de toutes ces nouvelles solutions ? Dans cet article, je vous indique par où commencer, à l’aide de trois conseils.

 

Spaghetti

L’un des principaux changements dans le domaine de l’IT concerne la communication. Non seulement nous parlons avec un nombre beaucoup plus important de personnes et de parties, mais il existe aussi mille et une façons de le faire. Les spécialistes se concertent avec les patients et échangent des e-mails avec l’administration, qui envoie à son tour des mises à jour au médecin de famille, aux autorités et aux autres institutions de soins. Les informations relatives aux patients sont enregistrées au format numérique et consultées en différents endroits, sans oublier cette myriade de systèmes relatifs à la planification et aux salaires des collaborateurs. Cette explosion de flux de communication a transformé l’infrastructure des organismes de soins en spaghetti. C’est un problème de taille, car les systèmes dans leur ensemble en perdent leur transparence et peuvent difficilement être adaptés. Et il s’agit d’une condition sine qua non : de nouveaux outils et applications sont développés de manière continuelle.

 

1. Installez un intergiciel

L’une des solutions pour faire face à cette myriade de données est d’installer un intergiciel. Ce logiciel veille à ce que différents systèmes puissent être interconnectés. L’ Enterprise Service Bus (ESB) en est un bel exemple. Il met en effet en relation les différentes applications d’entreprise relatives aux données RH, financières et de patients. Toutes les informations sont ainsi réunies en un seul et même endroit et peuvent être facilement réutilisées. Les informations relatives aux horaires (RH) sont également importantes pour l’administration salariale (Finances) L’échange de données contribue en outre à la qualité des soins. Les symptômes de la maladie d’un patient peuvent ainsi être partagés anonymement avec les chercheurs par le biais du Dossier Médical Électronique (DME). Enfin, l’intergiciel encourage la collaboration entre plusieurs sites. Car plus les informations peuvent être partagées, plus la collaboration est efficace !

 

2. Standardisez

Afin de réaliser toutes les améliorations du précédent paragraphe, il convient  d’effectuer quelques adaptations. L’intergiciel garantit alors que tout est interconnecté comme il se doit ; tout en conservant vos différents systèmes. Étant donné que ceux-ci ne sont pas conçus pour communiquer avec d’autres systèmes, il vous faudra procéder à une standardisation. Afin de simplifier au maximum la communication entre les systèmes et l’ESB, veillez à ce que toutes les extrémités soient « attachées » les unes aux autres. Mais la standardisation ne s’arrête pas à l’IT. Les personnes qui travaillent avec les systèmes devront s’habituer à une nouvelle méthode de travail. Les données doivent être introduites de manière uniforme afin que l’ESB puisse les transformer en informations exploitables. Si un département fonctionne avec un système à points de 0 à 10 et qu’un autre département en utilise un allant de 0 à 5, l’échange d’informations ne peut se faire sans accrocs. Tout changement au niveau de l’infrastructure IT de l’organisme de soins s’accompagne d’un changement culturel qui lui est propre.

 

3. Recourez aux analyses en temps réel

Dès lors que l’échange des données de votre organisme de soins est effectué de façon centralisée et standardisée, il est temps de récolter les fruits de cette nouvelle solution. C’est la raison pour laquelle je vous conseille de vous plonger dans les analyses de données en temps réel. Vous disposez ainsi d’une vue directe sur les données qui transitent chaque jour, vous permettant de mieux adapter vos services à vos clients et collaborateurs. Vous récoltez également plus d’informations sur la progression de la maladie, les effets secondaires et les tendances pathologiques. Vos tâches opérationnelles se déroulent avec plus de souplesse et d’efficacité. L’Internet des Objets (en anglais IoT : Internet of Things) constitue un élément important des analyses en temps réel. En raccordant des appareils équipés de Wi-Fi, de capteurs ou de balises à vos systèmes, vous pouvez même effectuer des actions aussi simples que de demander à un réfrigérateur de faire un rapport sur son contenu. Il ne fait aucun doute que cette technique offre de nombreuses possibilités pour le secteur des soins de santé. Imaginez des capteurs qui détectent les mouvements lorsque l’infirmier/ère s’absente temporairement, ou des glucomètres intelligents capables d’ajouter le taux de glucose de son porteur directement dans le DPI / DME de celui-ci.

La mise à jour de l’échange de données de votre organisme de soins représente certes beaucoup de travail, mais c’est un travail essentiel qui vous apportera de nombreux avantages à long terme.

 

Vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’utilisation d’intergiciels, comme l’ESB ?  Téléchargez notre livre blanc !

10 questions pour choisir un ESB

Thèmes: e-Santé, Dossier Patient Informatisé, Interopérabilité, Enterprise Service Bus


Laissez un commentaire:


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...